Recherche fruits bio franciliens désespérément

Qui n’a jamais entendu parler de la poire de Groslay, de la pêche de Montreuil, des cerises de Montmorency… souvenirs, souvenirs. Car entre 1988 et 2000, 60 % des arboriculteurs ont disparu. Mais aujourd’hui, les producteurs de fruits bio franciliens, ont du mal à faire face à la demande des consommateurs qui explose en Île-de-France… 

Les fruits bio en Île-de-France

Où trouver des fruits biologiques en IDF

Aujourd’hui la production de fruits et légumes bio en IDF, bien que minoritaire progresse au sein de l’agriculture bio (qui ne représente que 2% de la SAU d’IDF). Hélas, on ne compte que 166 ha de fruits bio. Lesquels se répartissent entre l’arboriculture (pommes, poires, pêches, cerises, prunes)  et les petits fruits (mûres, cassis, groseilles, framboises…).

Cassissiers dans le Vexin @Elian Chrebor.

Toutefois, les pommes et les poires sont majoritaires (117 ha) et la culture pour la transformation (en jus ou en cidre) occupe une grande partie des surfaces.

La demande en fruits bio en IDF 

Pourtant, la demande en fruits bio et locaux est forte. Et les quantités produites ne peuvent la satisfaire. Car l’Île de France est la première région de consommation française de produits biologiques. De plus, les cantines scolaires franciliennes ont augmenté l’introduction de fruits biologiques locaux dans leur menu.  

Les fruits bio dans la restauration collective

Très attractifs, les fruits biologiques sont la première famille de produits introduite en restauration collective. Parce qu’ils se consomment facilement natures. Gorgés de vitamines, ils apparaissent bénéfiques pour la santé. D’autant, lorsqu’ils sont garantis sans résidus de pesticides.

Pourquoi des fruits  bio ?

Des études se sont multipliées qui mettent en garde sur l’impact des pesticides sur la santé. Certains fruits parmi les plus consommés comme les pommes contiennent parfois jusqu’à 35 pesticides différents en agriculture conventionnelle. Et outre les pommes, les fruits comme les nectarines, pêches, cerises, poires, fraises sont également impactés. Autant de facteurs qui expliquent la pression de la demande en fruits bio.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.