L’Essonne, berceau du cresson de fontaine

cresson de fontaineLe cresson de fontaine est une variété qui s’épanouit en milieu humide. Ce légume-feuille semi-aquatique a la particularité de pousser dans des bassins. L’Essonne, produit plus de 30 % du cresson français. Avec près de 10 % de la production hexagonale, Méréville est baptisée capitale du cresson.
La culture du cresson de fontaine ne couvre pas plus de 100 ha en France. L’Île-de-France est la première région de production de ce cresson d’eau, principalement dans l’Essonne.

Le cresson bio dans les circuits courts

Le cresson est une plante vivace dont les tiges et les feuilles se dressent hors de l’eau, dans des bassins. Sur les 35 ha de cressonnières dans le département, seulement 2 ha sont cultivés en agriculture biologique. L’Essonne compte aujourd’hui 5 producteurs bio. Le cresson bio est vendu en majorité en circuit court (Amap, marchés et vente à la ferme).

Le cresson de fontaine prend sa source à Méréville

Les  cressonnières de Méréville sont classées «site remarquable du goût», la culture du cresson y perdure depuis 1894. Cette tradition qui lui a valu le titre de capitale du cresson a pour origine la présence de sources d’eau dans la vallée de la Juine. Les cressonnières actuelles ont été creusées au XIXe autour des sources.

C’est pour ce patrimoine qui évoque les rizières qu’elles sont classées. La culture du cresson y est encore essentiellement manuelle. La récolte se fait au couteau, les pieds dans l’eau.

Un aliment aux nombreuses qualités 

On le consomme fréquemment en salade, ou avec des figues et du roquefort. Il accompagne les viandes rouges. Idéal pour faire des soupes, purées, tartes, smoothies… Riche en minéraux, fer et calcium, vitamine C, B et provitamine A, c’est l’aliment santé par excellence. Les feuilles doivent être très verte, il se conserve deux jours au frais maximum.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.